© 2019 By Naturopattesetsabots Tous droits réservés

Echinacée - Echinacea Purpurea L

Cette plante est connue depuis des siècles chez les Indiens d'Amérique du Nord qui en mâchaient les feuilles et la racine. La plante mâchée était ensuite recrachée et utilisée localement sur les plaies.


Elle a une action immuno-modulatrice qui en fait une excellente plante anti-infectieuse qui stimule notamment la phagocytose (phagocyte » (aussi appelé « cellule phagocytaire ») signifie « cellule mangeuse ». ... Les phagocytes jouent un rôle essentiel contre les infections, essentiellement bactériennes, mais ils participent aussi à l'élimination des micro et nanoparticules étrangères qui pénètrent l'organisme) et la sécrétion d'interleukines (protéine sécrétée par les lymphocytes, activant la réaction immunitaire).


Elle est particulièrement indiquée pour les infections ORL et respiratoires, en particulier pour la toux de chenil.


Il est impératif d'instaurer des pauses thérapeutiques de 2 jours par semaine ou d'une semaine par mois car, à long terme, son action immuno-modulatrice peut "flamber" et induire un risque de maladie auto-immune ou aggraver des phénomènes allergiques.


Elle est contre-indiquée pour les dermites atopiques et la DAPP (dermatite par allergie aux piqûres de puces)


Propriétés :

  • immuno-modulatrice, immuno-stimulante +++

  • antivirale

  • antibactérienne

  • antifongique

  • antiparasitaire

Indications :

  • affections virales et bactériennes, notamment de la sphère ORL et génito-urinaire (coryza, rhinite, sinusite, bronchite, pneumonie, cystite, néphrite, métrite, ...)

  • tous de chenil, herpès viroses, caliciviroses

  • prévention des maladies virales par son effet immuno-stimulant (propriétés particulièrement intéressante pour les animaux vivants en groupe : chenils, refuges, chatteries)

Contre-indications :

  • affections dermatologiques (mais ok pour les mycoses) car elle peut faire flamber l'inflammation

  • maladies auto-immunes; le système immunitaire étant déjà "hyperactif", il ne faut pas le stimuler davantage!

  • traitements immuno-supresseurs (risque de réduction de leur efficacité)

  • leucose

Important :

Instaurer une période d'essai de 10 jours à 2 semaines. Si la plante est bien tolérée et n'aggrave pas une inflammation existante (dermatologie), respecter les pauses thérapeutiques de 2 jours par semaine ou 10 jours par mois.


Formes galéniques :

Extrait de plantes fraîches, EPS (Extrait de Plantes Standardisés), macérats, gélules, poudre, plantes séchées (plutôt pour les chevaux)


A disposition pour tout complément d'informations !




Où commander l'échinacée en plantes sèches pour les chevaux : https://autourdesplantes.com/produit/echinacee-renforcement-systeme-immunitaire/


Source : ESNA, Ecole Suisse de Naturopathie pour Animaux, www.esna-formations.org